Chiffres importants sur l’Enseignement Supérieur au Maroc


Chiffres importants sur l’Enseignement Supérieur au Maroc


+441,000
Le nombre de candidats aux examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2019.

6 mars 2019
La conférence des présidents d’universités (CPU) à El Jadida a apporté son soutien à l’article 31 du projet de loi-cadre sur l’enseignement et donc à l’introduction des langues étrangères comme langues d’enseignement des matières scientifiques et techniques.

70,000
Le nombre d’étudiants marocains inscrits dans des universités pionnières mondiales.  Le Maroc dispose de plus de [40] programmes de bourses pour les étudiants marocains avec plusieurs pays partenaires. (Aziz Amzazi, Ministre de l’Education Nationale, de la formation professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique – 28 février 2019).

500
Le nombre d’étudiants marocains qui poursuivent leurs études dans des universités espagnoles (Ricardo Rodriguez, l’ambassadeur d’Espagne au Maroc à l’ouverture de la 3e édition du salon des universités espagnoles à Rabat, 17 janvier 2019).

100
Le nombre de bourses offertes aux étudiants marocains au titre de l’année universitaire 2019-2020 par le gouvernement Hongrois dans le cadre de la coopération maroco-hongroise dans le domaine de l’éducation et de la science. Les étudiants marocains pourront poursuivre leurs études dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche en Hongrie, particulièrement dans les disciplines de l’Industrie automobile, Électronique, Agroalimentaire, Énergies renouvelables, Ingénierie, Technologies de l’information et de la communication, Architecture et Médecine.

1,215
Nombre d’ingénieurs formé par L’École nationale forestière de Salé depuis sa création en décembre 1968. [11,8%]  des lauréats sont des femmes et [30%] des étrangers issus de [27] pays, notamment arabes, d’Afrique subsaharienne et d’Amérique centrale. L’école connait une augmentation annuelle de [15 à 40] du nombre des lauréats. (Abderrahman Aafi, Directeur s’exprimant à l’occasion du [50ème] anniversaire de l’École).

11.3 milliards de dirhams
Le budget alloué à l’enseignement supérieur au Maroc dans le cadre du projet de loi de finances 2019, marquant une augmentation de [5.43%] par rapport à l’année dernière (Ministère de’L’Education Nationale).

500 millions d’euros
Le budget prévue pour les dix prochaines années dans le cadre du projet PRIMA (Partnership for Research and Innovation in the Mediterranean Area). Ce budget est financé en partie par les 19 Etats concernés (dont le Maroc) et l’Union européenne (UE).

40 MDH
L’enveloppe que nécessitera le projet de la « Cité de l’innovation » à Agadir. Il s’agit à ce niveau de réaménager les anciens locaux de l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées au cœur de la ville.  Le projet est financé par le département de l’industrie et du commerce et le ministère de l’enseignement supérieur à hauteur de [15 MDH] chacun. Le Conseil régional de Souss-Massa contribuera à hauteur de [10 MDH].  Le dossier de demande d’autorisation de réaménagement a été déposé à la Commune urbaine d’Agadir.

88.3 %
Soit [684,718] étudiants ont été accueilli par les 56 établissements à accès ouvert lors de l’année universitaire 2016-2017, contre seulement [11.7 %] soit [96,783] pour les 68 établissements à accès régulé. [1 place pour chaque 211 étudiants] est la capacité d’accueil moyenne des établissements à accès ouvert contre [1 place pour chaque 67 étudiants] pour les établissements à accès régulé. [173] est la moyenne d’étudiants pour chaque professeur dans les facultés de droit, [87] pour les filières littéraires et [35] pour les filières scientifiques. [60%] du budget alloué aux universités par le Ministère est réservé aux salaires. [10,000 dirham] est ce que coûte chaque étudiant dans les établissements à accès ouvert contre [40,000 dirhams] dans les établissements à accès régulé. Une grande partie, pouvant atteindre [65%], des étudiants abandonnent leurs cursus avant même d’avoir obtenu leurs diplômes universitaires. [1,2 milliard de dirhams] sont déboursés chaque année pour les étudiants qui n’obtiennent pas leurs diplômes dans les délais prévus, contre [515 millions de dirham] pour les lauréats (Rahma Bourqia, directrice de l’INE relevant du CSEFRS: Rapport sur “Evaluation de l’Enseignement Supérieur.. Efficacité, Efficience et Défis” – Juillet 2018).

187,138
Total de candidats scolarisés dans l’enseignement public et privé qui ont décroché leur baccalauréat au titre de la session ordinaire de juin-2018, soit un taux de réussite de [57,36%] contre [50,28%] lors de la même session de l’année précédente, une augmentation de [7,08%].

459,209
Nombre de candidats pour les examens du baccalauréat pour l’année scolaire 2017-2018. [245,732]  candidats dans les filières scientifiques et techniques (hausse de 8% par rapport à l’année précédente), [191,980] candidats dans les filières littéraires et originales (+2% par rapport à l’année dernière), [2,159] candidats pour le baccalauréat professionnel (multiplié par 15 par rapport à l’année précédente) et [19,326] pour les filières internationales.

58,948
Nombre de candidatures (hausse de 9,2% par rapport à l’année précédente) qui ont été enregistrées (8 au 24 mai, 2018) via  le portail « cpge.ac.ma » pour accéder aux établissements publics des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

50% et 70%
Accès aux monuments historiques: “Les élèves et étudiants auront droit à des tarifs préférentiels. Une baisse de [50%] sur le prix initial pour les marocains. Les élèves et étudiants étrangers auront droit à une baisse allant jusqu’à [70%]” (Ministère de la Culture et de la Communication, avril 2018).

Entre 6000 et 7000 par an
Nombre des étudiants spécialisés dans les technologies de l’information lauréats des divers écoles et instituts, parmi lesquels [10% à 20%] partent à l’étranger chaque année (Fédération des Technologies de l’Information, des Communications et de l’Offshoring, avril 2018).

38,002
Nombre des étudiants marocains en France (dont 43% d’étudiantes) durant l’année 2016-2017, en hausse de [17%] par rapport à la période 2011-2016.  Les étudiants marocains arrivent en tête (11%) des étudiants étrangers, suivis des Chinois [28,760], des Algériens [26,116] et des Tunisiens [12,390]. [25,669] étudiants Marocains sont en université, alors que [3,570] sont en école de commerce et [4,698] en écoles d’ingénieurs. Les Marocains occupent la sixième place parmi les doctorants étrangers en France avec [991] étudiants en 2016-2017 (Campus France, avril 2018).

700
Nombre des postes budgétaires à pourvoir en 2018, [800] Nombre des postes budgétaires transférés à partir d’autres secteurs, [400] Nombre des professeurs du secondaire appelés à enseigner à l’université , [300] Le nombre des doctorants contractuels (Ministère de l’Education, 2018).

11,000
Le nombre d’étudiants étrangers qui ont choisi le Maroc pour poursuivre leurs études supérieurs en 2017 (AMCI. mars 2018).

50%
Le nombre des chercheurs n’ont jamais publié.

70%
Le nombre d’enseignants-chercheurs qui ne sont pas satisfaits de leurs conditions de travail.

65 ans

Est l’âge limite du départ à la retraite pour les enseignants-chercheurs. Cette limite d’âge peut être prolongée sur une période de deux ans maximum renouvelable deux fois.


4,500
Le nombre d’enseignants-chercheurs qui partiront en retraite en 2018.

900,000
Le nombre d’étudiants inscrits dans les différents établissements publiques et privés (Ministère de l’Education, 2018).

90,000
Le nombre de nouveaux diplômés des différents établissements de l’enseignement supérieur chaque année.

10%
Le nombre de nouveaux étudiants qui s’inscrivent dans l’enseignement supérieur chaque année.

38,000

Le nombre d’étudiants inscrits dans les différents établissements privés.


18,000
Le nombre d’étudiants sub-Sahariens inscrits dans les universités marocaines (2016-2017).

100
étudiants sénégalais sont reçu par les universités marocaines chaque année.

633
dirhams est le montant de la bourse que perçoivent les étudiants universitaires (1er et 2ème Cycles).

33,899
Le nombre d’étudiants marocains en France. Le Maroc est le premier pays d’origine des étudiants internationaux en mobilité en France [11,5%] devant la Chine et l’Algérie.

65,000,000 DH
le montant de financement de la recherche scientifique fourni par le Conseil de la region Tanger, Tetouan, Alhoucaima, dans le cadre d’une convention signé (25 mai 2016) par Lahcen Daoudi, Ministre de l’Enseignemnt Supérieur, et Ilyas Elomari, Président de la region, pour soutenir les universités locales.

0.7
pour cent du PIB est le budget alloué par le Maroc à la recherche scientifique et développement.

120
est le nombre d’étudiants inscrits à la Faculté de Médecine et de Pharmacie à Agadir pour l’année 2016-2017 pour l’inauguration de la faculté.

205,524
Le nombre d’étudiants scolarisés dans l’enseignement public et privé qui ont été admis lors des sessions ordinaire et de rattrapage de l’examen du baccalauréat: [65.20%] contre to [61.72%] en 2016.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire:

*Votre nom:

*Votre email:


Chiffres importants sur l’Enseignement Supérieur au Maroc/