Discussion de sujets de l’enseignement supérieur au Maroc


Blogue moroccodemia


Discussion de sujets de l’enseignement supérieur au Maroc

Blogue moroccodemia est réservé à la discussions de sujets concernant l’enseignement supérieur au Maroc.  

Vos questions

Si vous avez une question à poser  ou un commentaire à faire vous pouvez nous contacter en remplissant le formulaire en bas de cette page.

Vos suggestions

Si vous avez une une réponse ou une idée à contribuer vous pouvez nous contacter en remplissant le formulaire en bas de cette page.

Commentaires

Bonjour, je voudrais bien demander si les etudes de sociologie au Maroc se fassent en français ou en arabe?

Merci bien.   

Publié par: Rabii Serrat
[4 avril 2019] 

Répondre

 Bonjour je suis camerounaise titulaire d’un DEUG en psychologie et j’aimerais continuer dans une école de formation en psychologie générale a Casablanca… Que dois je faire svp?   

Publié parTatiana
[27 novembre 2018] 

Répondre

 Y’a-t-il également des filières pour être chimiste en pétrole! Je ne sais comment on le dit exactement! Mais y a-t-il des filières pour celà?   

Publié parDiagana
[21 novembre 2018] 

Répondre

 Bonjour, je suis étudiant Mauritanien titulaire d’une licence en Géographie. J’aimerais entamer dés études islamiques.

 

Publié parDiagana
[14 novembre 2018] 

Répondre

 La solution est déjà en place, il faudra juste la développer d’avantage. Plusieurs universités, notamment Cadi Ayyad a Marrakech ont mis en place des MOOCS permettant aux étudiants d’avoir accès aux cours gratuitement.  Une bonne utilisation des technologies de communication peux aider a réduire l’effet du surnombre. Les cours peuvent être enregistrés sous forme de moocs et diffuses sur internet. Ceci permettrait aux étudiants d’avoir accès aux cours sans avoir a se déplacer a l’université pour y assister, surtout pour ceux qui habitent loin des centres universitaires.

Publié par: Ogopemo
[9 avril 2017] 

Répondre

Le surnombre est le résultat de plusieurs facteurs. Parmi les plus graves, à mon avis, est le Depart Volontaire qui a permis à des professeurs universitaires de partir en retraite (supposée anticipée, puis-ce que plusieurs d’entre eux ont integré le secteur privée). Ce qui a vidée les différents départements de leurs compétences. Pourrons-nous essayer d’en convaincre quelques uns pour revenir ne serait-ce que pour donner des cours? Ce n’est pas si évident que ça.   

Publié par: Brahim Bourchouq
[17 février 2017] 

Répondre

 Il faudra bâtir de nouvelles universités dans les régions les plus touchées. Ajouter des salles par-ci par-là et recruter des professeurs vacataires de l’extérieur sont des solutions court terme et provisoires et ne résoudront pas le problème de surnombre à long terme.

Posted by: Hicham Moqtadir
[25 octobre 2016] 

Répondre

 Même si ça reste un grand tabou, l’introduction de frais de scolarité pour une place à l’université permettrait aux universités de se dotter de moyens pour améliorer la qualité de leurs infrastructures.

Publié par:  Mamadou
[3 mars 2016] 

Répondre

 La décision récemment prise par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de permettre aux universités de recruter les doctorants (dans leur deuxième année de recherche) comme assistants peux aider a réduire le problème de surnombre surtout si ces même doctorants deviennent des professeurs universitaires à plein temps au terme de leur soit-disant stage.

Publié par: Brahim Hajji
[10 janvier 2016] 

Répondre

 Pourquoi les étudiants du niveau Master n’ont ils pas droit aux bourses s’ils n’ont pas dèjà été boursiers durant le deuxième Cycle? Se demandent les ètudiants à qui on a dit qu’ils ne pouvaient pas stipuler parcequ’ils ne recevaient pas de bourse avant.

Publié par: Zakaria Elmouden
[25 mai 2017] 

Répondre

 Pourquoi les détenteurs d’un baccalauréat national issue des institutions publiques doivent-ils avoir de très bonnes notes pour s’inscrire dans les écoles à accès limité en comparaison avec leurs homologues issue des écoles privées et des missions étrangères. 

Publié par: Souad Ait Ahmed
[15 mai 2017] 

Répondre

 Pourquoi certaines universités supportent-elles un nombre monstrueux d’étudiants?  L’Université Ibn Zohr a Agadir reçoit des étudiants issues de quatre région du sud royaume.  Y’a t-il un remède pour ce problème de surnombre?

Publié par: Mohamed Malainine
[9 mai 2017] 

Répondre

 Pourquoi la majorité des étudiants considèrent-ils la triche comme un acquis  et un droit inaliénable?

Publié par: Ijjou Ouraiss
[7 mai 2017] 

Répondre

 Pourquoi les facultés des lettres et des sciences humaines acceptent-elles les étudiants détenteurs de bacs de tout genres tandis que les facultés des sciences exigent un bac sciences.

Publié par: Jamila
[26 avril 2017] 

Répondre

 Pourquoi des enseignants-chercheurs ne peuvent-ils pas facilement partir vers une autre institution même quand ils sont offert un poste budgétaires dans ces institutions?

Publié par: Omar Dahbi
[7 avril 2017] 

Répondre

  Pourquoi des étudiants issues de familles aisées perçoivent une bourse pendant que d’autres issues de milieux pauvres n’en perçoivent pas? 

Publié par: Benkirane
[2 avril 2017] 

Répondre

 Pourquoi des institutions de ‘enseignement supérieur exigent-ils que l’étudiant ait un Bac “récent” au moment de l’inscription?  Un Bac devient-il périmée après un certain temps?

Publié par: Laila El Aloui
[16 mars 2017] 

Répondre

 Pourquoi les universités ne possèdent pas leur propre maisons d’édition?

Publié par: Jawad Amine
[12 mars 2017] 

Répondre

 Pourquoi les universités n’engagent-elles pas des agents en uniformes pour assurer la sécurité et la maintenance à titre privé?

Publié par: Aminatou
[4 mars 2017] 

Répondre

 Pourquoi certains départements ont-ils recours aux étudiants de Master et autre pour assurer les séances de surveillance?

Publié par: Ilham Elmoqaddem
[13 janvier 2016] 

Répondre

 Pourquoi le nombre de vacataires est-il égal ou supérieur au nombre d’enseignants a plein temps?

Publié par: Soufiane Allioui
[10 octobre 2016] 

Répondre

 Pourquoi il n’y a pas de  Départements de Philosophie dans la grande majorité de nos Universités?

Publié par: Morad Serghini
[17 septembre 2016] 

Répondre

 Pourquoi étions-nous passé du système classique au système LMD dans la precipitation et sans avoir accordé aux deux systèmes une chance de coexister pendant une période de transition pour nous permettre de preparer les bonnes conditions pour une application réussi du nouveau système?

Publié par: Nadia
[25 septembre 2016] 

Répondre

 Ajouter un Commentaire

Nous nous réjouissons de vos contributions et souhaitions que vos remarques soient brèves et vos questions pertinentes.

Votre question:

*Votre nom:

*Votre email:


Blogue moroccodemia/